Depuis février 2007, Sœur Marie-Pascale Place, Spiritaine française, se rend 2 jours par semaine à Saint Denis au CISED. Elle nous partage sa joie, au service des étudiants de l’Université Paris 8.

Qu’est-ce que le Cised ?

Le Cised est une association créée aux environs de l’an 2000 par 4 membres fondateurs chrétiens. Cised veut dire : Centre d’Initiatives et de Soutien aux Etudiants de St Denis. Nous accueillons essentiellement des étudiants de l’université Paris 8, la plupart sont étrangers ou Français d’origine étrangère. Mais depuis quelques années nous accueillons parfois des réfugiés demandeurs d’asile. Les bénévoles, une cinquantaine, reçoivent les étudiants selon un planning bien défini à l’accueil.

Ma mission

Pour ma part, j’assure des cours individuel de français. J’ai assuré aussi un cours collectif jusqu’en 2013. Je rencontre également plusieurs étudiants pour de la conversation, ce qui leur permet d’améliorer le français oral, mais aussi de rencontrer une personne française à qui ils peuvent parler de tout, ce qui n’est pas évident pour nombre d’entre eux. Ils vivent seuls ou avec des compatriotes.

A partir d’un livre, d’un article de journal ou d’un événement, des échanges très profonds peuvent avoir lieu, sur leur vie de famille, la vie de leur pays, les évènements politiques, des problèmes éthiques. Sachant que je suis religieuse, très souvent ils aiment échanger sur la question religieuse. Ce sont des échanges, j’ai donc aussi beaucoup appris sur les autres cultures et les autres religions en particulier l’Islam, et les manières différentes de le pratiquer selon les pays et les personnes !

Avec les autres bénévoles

Entre bénévoles, nous avons des possibilités de partage, chaque mois, groupe de parole pour échanger sur des problèmes que nous rencontrons ou des suggestions que nous pourrions faire. Groupe de “sens” pour approfondir notre engagement à la lumière de l’évangile. Ceux qui le veulent, peuvent aussi participer à l’Eucharistie où nous portons la vie de tous.

Beaucoup d’étudiants disent  « Ici, c’est ma deuxième maison », et c’est effectivement un lieu, non seulement de travail intense, mais aussi de vie pour beaucoup d’étudiants. Quant à moi, je pense pouvoir y vivre ma vie missionnaire, “à la périphérie”, par l’écoute, le partage et le témoignage. Depuis 2007, beaucoup de visages de toutes couleurs se gravent dans mon cœur et alimentent ma prière et mon action de grâces.

       Sr Marie-Pascale Place